Champion de Monde (Exercice n°29

Publié le par Françoise

 

 

 

    Clac! le guichet se ferma au nez de Marcel. L'employé apposa l'écriteau: "TOUT EST VENDU" et quitta les lieux par derrière.

Marcel eut un cri de dépit, qui se répercuta derrière lui.

    Depuis cinq heures du mat', il faisait la queue avec des milliers d'autres, patientait pour obtenir le sésame qui lui permettrait d'entrer au Stade de France.  

 

Au nouvel an 1998, il avait dit tout haut, son voeux le plus cher:

" Je veux assister dans les tribunes à la finale de la coupe du monde ( il ne précisa pas de football car tous connaissaient sa passion et la proximité de la manifestation). Je veux que la France gagne et que Zinédine Zidane ( son idole) marque le but décisif".

 

Sa soeur dit: " Faudrait la marraine de Cendrillon et c'est pas la tienne." (elle en était encore à l'âge des comptes de fée.)

Sa mère dit: " çà doit coûter bonbon, un billet pour la finale, compte pas sur nous!" 

 

Il lava la voiture du voisin, désherba le jardin de la petite vieille du coin et d'autres boulots pour gagner des sous.

 

Puis vint l'été. Il ne fut pas le dernier, devant la télé, à manifester bruyamment sa joie, danser, lancer des pétards, klaxonner, à chaque victoire.

Et la France fut en finale...

Mais cet imbécile de guichetier , venait de trancher net le bout du bout de son rêve.

Il repartit chez lui, tête basse, en proie à la rage du désespoir.  En traversant le terrain vague, il shoota distraitement dans une canette de Coca-cola usagée.

Une voie hargneuse s'éleva du sol:

-- ahHHHH, un peu de respect s'il te plaît.!

Puis une fumée jaillit de la boîte et s'assembla. Marcel reconnut, pour l'avoir vu à la télé, le génie de la lampe d'Aladin.

-- T'as vu mon new look, je suis le génie "Prends la vie côté Coca-Cola !" Tu aimes mon nouveau nom? çà sonne bien, n'est-ce pas?

-mwouè

--Tu ne paraîs pas très enthousiaste, je parie que tu as besoin de mes services.
Dis-moi tes trois voeux et qu'on en finisse! j'ai pas que çà à faire, moi.

-- Je veux faire la finale de la coupe du monde . Je veux que la France gagne. Je veux que Zinédine Zidane marque le but décisif"

 

-- Félicitation! trois voeux groupés, sans hésitation.

D'habitude, ils tergiversent, premier voeux pour demander n'importe quoi, deuxième voeux pour défaire le premier, et le troisième ...vaut mieux pas en parler.

Voyons ce que je peux faire pour toi..

  • Tous les billets sont déjà vendu.. payés en espèces sonnantes et trébuchantes. Il est interdit par notre convention d'intervention de faire trébucher ceux qui ont payés sonnants. Réfléchissons...

  •  

ah j'ai une idée, est-ce que cela te conviendrait d'être sur le terrain?

--  OUI!

-- d'être le principal acteur du spectacle?

-- Je peux devenir Zidane? demanda Marcel plein d'espoir.

-- Non, ce n'est pas mon pouvoir. Est-ce que tu veux être celui que les 90000 spectateurs, les deux milliards de téléspectateurs et les joueurs ne quitteront pas des yeux, un instant?

-- OUI! OUI!

-- Celui sans qui, le match n'aurait  pas lieu?

-- OUI! OUI! OUI!

 

On y va..


Il fut projeté vers le ciel et retomba sur le terrain.

Voici en quel être, il se  métamorphosa:

 ballon.gif

 

Le voeux de Marcel fut réalisé au delà de toute espérance.

 

Je ne raconterai pas comment il vécut le coup d'envoi et les suivants (Marcel comme tout le monde, n'aime généralement pas recevoir des coups de pied dans la partie la plus rebondie de son anatomie), ce qu'il entendit des ovations du public, son sentiment d'impuissance à être propulsé sans son accord d'un bord à l'autre du terrain.

Puis il s'aperçut qu'il pouvait, sous couvert de hasard, influer d'un chouïa l'angle au départ, en se coincounant dans un coin du ballon rond.

C'est lui qui redressa la trajectoire de Zidane par deux fois pour réussir les buts de la victoire.



Après le coup de sifflet final, il fut oublié dans un tas de boue, ne participa pas à la gigantesque fête qui s'ensuivit dans tout Paris.

il se morfondit  tout seul au milieu du gazon  jusqu'au lendemain, attendant que le génie veuille bien songer à le libérer.

 

Aujourd'hui, lorsque ses potes chantent: "Nous sommes les Champions du Monde", il voudrait leur dire, et n'ose pas, qu'eux n'ont rien fait, que c'est lui, Marcel, le héros inconnu, le seul grand vainqueur de la coupe du monde de football.

 

 

 

Publié dans Ecriture ludique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Isa 06/07/2009 19:01

Très bel angle. J'aime beaucoup. Bravo

fab 23/01/2008 23:36

non franchement : là ça ne va plus! j'ai mal aux machoires tellement mes zygomatiques s'étirent!!! quelle imagination fabuleuse : bravo, bravo, bravo,...big bisous

vinnce 23/01/2008 19:46

Bonjour , merci de ton passage chez moi , pas trop le temps de lire tous tes textes mais celui là  j'ai beaucoup aimé , je viendrais te lire prochainement, bonne soirée

camomille 23/01/2008 10:14

Bonjour Françoise ! Très beau gazon... Vivement que je puisse profiter de mon jardin...

laura 22/01/2008 14:51

En ce moment ici, au Maroc, tout le monde fait le même type de voeu que Marcel.