Amour maternel

Publié le par Françoise


Amour Maternel.

Tu aimes tant ton enfant

Tu l'aimes au dessus de tout, lui le seul digne de ton amour.

Tu vas te battre pour lui, contre le monde entier,

ce monde qui ne veut pas savoir

qu'il est le plus beau, le meilleur,

de tous les enfants du monde.

Tu maudis ces enfants, ces ennemis qui n'ont pas ton amour,

Tu t'agrippes à ton enfant, tu lui transmets le malheur

afin qu'il le transforme et le redonne.

                                                                                                                                                                                                        


Amour Maternel.

Tu as un Enfant auprès de toi,

il t'enseigne la tendresse, l'innocence,

tout ce qu'un Enfant enseigne à chaque instant.

Quel trésor que la vie!

Tous les Enfants du monde sont ainsi.

Quelle merveille que ce monde peuplé d'Enfants!

Tu ouvres ton coeur à plus grand,

infiniment grand,

l'Amour pour tous les enfants du monde.

C'est cela

le Détachement.



         
Amour Maternel.

Parmi tous les Enfants du monde,

l'un d'eux t'a été confié,

Celui-ci tu dois en prendre soin,

l'élever jusqu'au cimes de l'Everest.

Ainsi tout l'Amour pour tous les Enfants du monde,

va être rassemblé

pour lui en faire don,

afin qu'il le transforme et le redonne.








 


Publié dans mouvements de vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre 20/09/2010 17:04



Bien le bonjour après avoir lu votre blog



fab 09/11/2007 22:11

Prendre un enfant par la main
Pour l'emmener vers demain.
Pour lui donner la confiance en son pas
Prendre un enfant pour un roi.
Prendre un enfant dans ses bras
Et pour la première fois
Sécher ses larmes en étouffant de joie
Prendre un enfant dans ses bras.

Prendre un enfant par le coeur
Pour soulager ses malheurs,
Tout doucement, sans parler, sans pudeur,
Prendre un enfant sur son coeur.
Prendre un enfant dans ses bras
Mais pour la première fois
Verser des larmes en étouffant sa joie,
Prendre un enfant contre soi.

Prendre un enfant par la main
Et lui chanter des refrains
Pour qu'il s'endorme à la tombée du jour,
Prendre un enfant par l'amour.
Prendre un enfant comme il vient
Et consoler ses chagrins,
Vivre sa vie des années puis soudain,
Prendre un enfant par la main,
En regardant tout au bout du chemin

Prendre un enfant pour le sien.

Françoise 10/11/2007 09:13

Merci, c'est un poème vraiment beau.

Azalaïs 05/11/2007 11:42

C'est drôle, je viens de lire un très beau poème de Marie Rouannet sur les cadeaux que l'on peut faire à un enfant ! Il ne parle que d'amour liberté ! Le tien le rejoint tout à fait !

camomille 04/11/2007 13:52

Très beau poème... J'aime la fin, si seulement elle pouvait devenir réalité !!!